Les meilleurs vidéos sur le C++ Consultez tous les cours

Nombre d´auteurs : 4, nombre d´articles : 4, dernière mise à jour : 8 février 2015 

 

Sommaire

menu Cpp Con
  • on-line 
    ang
    Nicolas Fleury, architecte logiciel à Ubisoft Montréal, nous montre l'utilisation faite du C++ dans les jeux AAA. Le studio de Montréal a produit les très connus Assasin's Creed, FarCry 3, Splinter Cell, Watch Dogs, Prince of Persia.... Nicolas travaille à Ubisoft depuis huit ans et son point de vue sur le C++ a changé lors de son arrivée dans le monde du jeu vidéo.
    Création : 28 décembre 2014  · 52 commentaires Donner une note à l'article (4.5)
     
  • on-line 
    ang
    Jeff Preshing, architecte logiciel à Ubisoft Montréal, nous explique l'utilisation du C++ dans la programmation multic½ur pour les jeux AAA. Le studio de Montréal a produit les très connus Assasin's Creed, FarCry 3, Splinter Cell, Watch Dogs, Prince of Persia...
    Création : 4 janvier 2015  · 9 commentaires Donner une note à l'article (5)
     
  • on-line 
    ang
    Romeo Vittorio est étudiant à l'université de Messine. Il a appris la programmation en autodidacte et s'intéresse au développement de logiciels et plus particulièrement, de jeux vidéo.
    Création : 19 janvier 2015  · 1 commentaire Donner une note à l'article (5)
     
  • on-line 
    ang
    Mike Acton est directeur du moteur chez Insomniac Games (Sony). Il a notamment travaillé sur Resistance, Rachet & Clanck, Fuse. Le studio où il travaille, constitué d'une centaine de personnes est capable de produire deux jeux par an, ce qui est énorme pour l'industrie du jeu vidéo.
    Création : 2 février 2015  · 7 commentaires Donner une note à l'article (5)
     

  

Copyright © 2015 2015 Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.